Le trekking gorilles - A coup sûr, l’expérience la plus intense !
L’histoire des gorilles des montagnes est celle d’un épouvantable carnage. Dans les années ’60, on comptait environ 5.000 gorilles des montagnes en Afrique centrale, mais dans les années ’90 ils n’étaient plus que 650, ce qui fit de l’espèce l’une des plus menacées sur terre. Pendant longtemps, le gorille a figuré parmi les animaux les plus pauvrement représentés au monde.
 Imprimer ce texte
 Photothèque

Voir les circuits

La naturaliste américaine Diane Fossey (auteur de ‘Gorilles dans la brume’) a brisé le mythe et a révélé que les gorilles sont en fait des créatures timides, douces, intelligentes et sociables qui ne recourent à l’agressivité que pour se défendre. Nous sommes infiniment redevables à Diane Fossey pour avoir attiré l’attention du public sur les gorilles et encouragé les gouvernements à voter des lois relatives à la protection de ces animaux. Elle a également contribué largement à établir les règles élémentaires d’observation des gorilles. Aujourd’hui, le Programme International de Protection des Gorilles couvre l’ensemble des trois pays concernés et c’est indubitablement un grand privilège de pouvoir observer les gorilles des montagnes (Gorilla gorilla beringei).

La totalité de la population mondiale de gorilles est concentrée sur deux zones seulement. La chaîne volcanique des Montagnes de la Virunga, qui chevauche les frontières du Congo, du Rwanda et de l’Ouganda, et la Forêt du Parc national impénétrable du sud-ouest de l’Ouganda. De par leur environnement, les deux zones de préservation des gorilles donnent lieu à des trekkings totalement différents. Le PN impénétrable de Bwindi consiste en une dense forêt pluviale (un site classé patrimoine mondial par l’UNESCO) alors qu’au Parc National des Volcans de Kinigi (Rwanda), les gorilles vivent dans une zone située sur la Virunga, la fameuse chaîne de volcans qui traverse le Congo, le Rwanda et également une partie de l’Ouganda (PN de Mgahinga).

Un trekking gorilles commence traditionnellement par l’attribution à chaque groupe de visiteurs d’un clan de gorilles habitués. A Bwindi, cette formalité s’opère au moment de l’achat des ‘permis gorilles’ alors qu’au Rwanda, les autorités du parc procèdent sur place, le premier jour du trekking.

Une fois cette formalité accomplie, les Rangers vous brieferont sur les détails de l’organisation de cette formidable randonnée à la recherche des gorilles. Ils vous communiqueront un grand nombre d’informations sur l’environnement, le clan de gorilles que vous allez rencontrer et le comportement à adopter face aux animaux.

Les “consignes relatives aux gorilles” (gorilla rules) vous seront clairement énoncées car elles représentent le fondement de la préservation de l’espèce. Le risque de ces visites quotidiennes n’est pas seulement de transmettre des maladies humaines aux gorilles et vice versa, mais de provoquer des désordres comportementaux et du stress chez les animaux. Alors, s’il vous plaît, respectez ces consignes !

Après le briefing, nous vous conduirons au point de rendez-vous extérieur le plus proche et votre guide Ranger vous emmènera ensuite à la rencontre des gorilles. Un trekking gorilles est rempli d’imprévus et il est difficile de savoir à l’avance combien d’heures vous devrez marcher avant de voir les primates. A Bwindi, la marche est souvent plus longue et plus ardue. Le terrain est en général moins praticable en forêt pluviale et les temps de marche sont plus longs parce que, pour trouver leur nourriture, les gorilles de Bwindi ont tendance à parcourir de plus grandes distances en l’espace d’une journée. A l’exception du clan Sussa dont l’habitat se situe sur le volcan Karisimbi, les trekkings organisés au Rwanda sont habituellement plus faciles.

Ceci ne veut pas dire qu’il n’est pas nécessaire d’être en bonne condition physique pour participer à un trekking au Rwanda ! Nous avons plusieurs fois constaté des difficultés chez certains visiteurs pendant leur excursion. Vous pouvez être surpris par la pluie et pendant la saison sèche, les gorilles ont tendance à grimper plus haut en altitude afin de trouver les pousses de bambou dont ils sont friands. Mais reconnaissons que les Rangers et les porteurs font preuve d’une extrême serviabilité et ils feront le maximum pour que vous puissiez à coup sûr observer les gorilles. Nous vous recommandons dès lors de ne pas hésiter à louer les services d’un porteur. Non seulement il pourra s’avérer grandement efficace, mais en outre vous contribuerez ainsi à faire bénéficier les communautés locales du tourisme ! Une équipe de secours très efficace est également présente dans les parcs afin de venir en aide aux visiteurs en difficulté !


A des fins de protection, le temps passé à observer les gorilles est limité à une heure. Les visites quotidiennes ont un impact sur les comportements et les activités des gorilles. Elles occasionnent chez l’animal du stress et une diminution des apports en nourriture, ce qui constitue une excellente justification à la limitation du temps d’observation à une heure.

Le trekking gorille représente à coup sûr l’expérience la plus intense qui soit ! Pister ces animaux reste un moment unique qui vous amène à rencontrer des créatures extraordinaires aux conditions qu’ils vous fixent. Sensations fortes et exaltation garanties ! En souvenir et en remerciement de votre visite, vous recevrez un certificat du Parc national !



Magic Safaris™ est une marque déposée de Concord International Travel Bureau Ltd. - Développement et Copyright © Spiritus bvba